Posts tagged ville

Idée durable n°12 : un toit végétal dans la ville !

toit végétal

toit végétal

L’Allemagne, véritable exemple en matière de toits végétaux ! Vous en trouverez à Berlin, Stuttgart et Hambourg, les villes verdissent pour le plus grand plaisir de tous ! Ce sont près de 10% des toits allemands qui ont été végétalisés en 10 ans ! A la fois écologique et esthétique, ce système apporte une multitude d’avantages.

 

Principe : On recouvre les toits à faible pente d’un substrat végétalisé. Organisé en plusieurs couches, ce tapis végétal se développe ensuite seul.

 

 

Avantages : Ils sont nombreux et sur divers points ! Le premier étant un assainissement de l’air (moins de CO², captation des pollens et des particules atmosphériques), et une épuration des eaux de pluie. Cela permet aussi de réguler le débit des hauts de pluies qui sont captées par les toits (jusqu’à 75%). Cela permet aussi de mieux isoler le toits de la maison et de modérer les changements de température. Enfin, outre ces aspects techniques, les toits végétaux amènent la nature à la ville et sont un élément apaisant pour les habitants qui y trouvent ainsi un plaisir esthétique et une source de sérénité.

 

 

Chiffres :

 

  • En été, la température d’un toit terrasse peut avoisiner les 65°C. La présence de toitures vertes même sur moins de 10% des toits des villes ferait descendre la température d’environ 1,5°C.

 

  • Elle améliore l’isolation acoustique : un substrat de 12 cm d’épaisseur peut réduire les bruits aériens de près de 40db.
  • Isolation thermique par un effet de climatisation naturelle (par forte chaleur, jusqu’à 4° en moins à l’intérieur de l’habitat).

 

  • Pour les prix : compter entre 50 et 120€ par m² sans membrane ni isolant. Néanmoins, des subventions sont parfois disponibles, et bien que compliquée, la technique peut être réalisée par soi-même.

Source : Consoglobe

Idée à garder : On met du vert dans nos vies en accueillant un espace vert sur notre toit ! Voilà une technique qui n’a que des avantages pour la nature et pour les habitants, de quoi réconcilier l’homme et la nature ! On encourage les villes à passer aux toits végétaux, et à aider les habitants et les investisseurs à en faire de même !

Leave a comment »

Idée durable n°5: Véhicules électriques : l’Urbavep !

véhicule électrique urbavep

véhicule électrique urbavep

 

On s’étonne devant les drôles de véhicules électriques qui sillonnent la ville de Grenoble ! Avec leurs allures de véhicules un peu futuristes qui se font pourtant discrets en vert et blanc, on les surprend sur les ronds points ou les trottoirs accompagnés des agents municipaux. Ces Urbavep sont devenus populaires et se sont parfaitement intégrés au paysage !

Principe : on remplace les véhicules trop bruyants, trop gros et trop polluants qui servent à nettoyer nos villes par de petits véhicules électriques silencieux et multifonctions.

Avantages : parfaitement silencieux, ils passent inaperçu  pour les habitants du centre ville. Le fait qu’ils soient multifonctions permet d’avoir recours à moins de véhicules et de les adapter à la mission du jour. L’atout majeur restant  l’électrique qui assure leur propreté en terme de rejet de gaz à effet de serre (renforcé si la ville produit elle-même son électricité), ainsi que le faible coût de chargement du véhicule. Enfin, je mettrai l’accent sur leur côté pratique, car extrêmement étroits ils se faufilent dans les rues piétonnes et se garent partout sans gêner la circulation !

Chiffres :

–          40 véhicules à Grenoble – un parc conséquent qui suffit à entretenir la ville !

–          4 fonctions principales : Collecte des déchets, Arrosage, Jardinage, Entretien des espaces publics

–          Vitesse : 25 km/h – homologué voie publique

 

A voir : le site de l’entreprise qui commercialise l’Urbavep : http://www.innovep.fr

Idée à garder : on oublie les fourgonnettes qui polluent et on passe à l’électrique ! Même si niveau voiture ça n’avance pas vite, pour ce qui est des petits véhicules, ça fait longtemps déjà que la recherche a bien avancé, et aujourd’hui, de plus en plus de ville les adoptent !

Comments (1) »

Les collectivités se lancent dans le durable !

 

agenda 21 et municipalités

agenda 21 et municipalités

Les émissions de CO2, le gaspillage du papier, le tri sélectif, les jardins ouvriers, le compostage, l’arrosage au goutte à goutte…

Il y en avait des choses à améliorer !

Et dire que jusque là, peu d’entre nous avaient réagis, alors que la municipalité est le fruit d’un vote, d’un dialogue, elle est censée représenter notre façon de voir la vie en communauté. Mais les conseils municipaux, les administrations, les débats politiques ont lassés les citoyens… A tort !

Aidées par l’Etat, elles se mettent petit à petit à des politiques plus durables, à des achats plus responsables et à des plans de solidarité plus aboutis. Enfin, les villes bougent, elles semblent actives, elles organisent des forums, des ateliers !

Cette initiative, on peut la trouver dans l’agenda 21 de notre ville. (Pas d’agenda 21 dans votre ville ? et oui, il y a toujours des récalcitrants, mais ça viendra !) Le portail des Agenda21 en France suit les villes et leur actualité, plutôt complet il met en avant des initiatives et des idées qui pourraient être suivies. A ce jour, ce sont 550 Agenda 21 locaux qui sont en cours en France. Innovep a la chance d’accompagner certaines villes comme Grenoble, et témoignera de l’avancée du développement durable dans les municipalités françaises.

De là à dire que cela créera des emplois et que la ville entre dans un cercle vertueux d’achats responsables, n’exagérons rien ! Mais de ce type d’initiatives naitra des résultats palpables par les habitants. En effet, une ville qui présente sa candidature comme ville de la culture, ou pour des jeux olympiques d’hiver met une grande partie de son budget dans quelque chose que les habitants ne verront jamais.  Alors qu’une ville qui investis dans les pistes cyclables, crée des jardins ouvriers et diminue  le nombre de voitures en ville, agit pour ses citoyens et améliore directement leur cadre de vie.

Souvent décliné sur plusieurs années, ce plan global indique les phases principales d’investissement et de changement de la ville. Les citoyens ont ainsi le temps de s’acclimater à leur environnement, de changer leurs habitudes parfois et d’accueillir cette nouvelle façon de vivre avec sérénité. Et comme imposer un changement n’est jamais bon, c’est l’occasion pour les municipalités de reprendre le dialogue avec la population autour d’un projet en créant des tables rondes de réflexions, des forums où les idées se débattent, des blogs pour suivre l’évolution pas à pas et laisser des commentaires.

Une initiative qui tarde à se mettre en place mais qui arrive petit à petit !

« Je valide l’inscription de ce blog au service Paperblog sous le pseudo urbavep ».

Leave a comment »