Posts tagged développement durable

Idée durable n° 14 : je recycle mon portable et lui donne une nouvelle vie !

recyclage-telephone

 

Nous l’avons presque tous, certains en donnent même à leurs enfants, le portable s’est incrusté dans nos vies et nous ne saurions plus nous en passer ! Dans la vie professionnelle comme personnelle, il est l’outil de communication par excellence. Difficile d’ailleurs de suivre la vitesse à laquelle ils évoluent, c’est pourquoi un portable a une durée d’utilisation d’environ 18 mois avant qu’un nouveau ne vienne le déloger !

Principe : On donne ou on vend son mobile à des organismes spécialisés qu’il soit en bon état ou non, il sera ensuite remis en état et réutiliser ou recyclé convenablement.

Avantages : On n’encombre pas ses tiroirs avec ses vieux téléphones et on fait des heureux, tout en protégeant la planète ! De plus, certaines ces sociétés sont prêtes à vous racheter votre téléphone ! Enfin, étant donné la présence de matières dangereuses dans les mobiles, on préfère s’en éloigner plutôt que de les laisser traîner chez nous.

Faits :

–          En 2007, 1,2 milliards de mobile vendus dont 20 millions en France ;

–          Un mobile est constitué en moyenne de 0,5% de matière dangereuses pour la santé : cadium, plomb, mercure…

–          3 batteries de mobile suffisent à polluer une piscine olympique

–          Sur 20 millions de mobiles jetés chaque années, seul 8% sont recyclés

–          A voir : http://www.love2recycle.fr/index.php

 

Idée à garder : on se prend par la main et on s’occupe de nos vieux mobiles qui trainent dans nos tiroirs.

Publicités

Leave a comment »

Idée durable n°13 : faire son marché, un acte durable !

légumes du marché

 

Cet été, les vacances et le beau temps ont favorisé l’apparition des marchés de pays dans nos villes. Petites ou grandes, de jour ou de nuit, ces marchés sont ce sont multipliés pour le plus grand plaisir des habitants. Cette initiative a pour but de recréer le dialogue entre producteur et consommateur et d’inciter les habitants à consommer des produits issus de leur région.

 

Principe : on se décide à se lever de bonne heure pour aller faire un tour au marché. Là, on redécouvre le plaisir des fruits et légumes frais, de saison et on se réapproprie notre nourriture. On échange des idées de recette, on goûte tel ou tel fromage de petit producteur, puis on rentre chez soi déguster nos trouvailles !

 

Avantages : On participe au développement de sa région, on limite l’impact écologique des produits qui n’ont pas d’emballages et n’ont pas parcourus des milliers de kilomètres. On retrouve aussi des fruits mûrs et des tomates qui ont du goût, on se réapproprie les recettes de sa région et on fait de jolies rencontres. On encourage la vente sans intermédiaire et on trouve une alternative aux grandes surfaces pour les produits frais.

 

Chiffres :

–         le marché des produits bio représente 1.7% des dépenses alimentaires des ménages français ;

–         les fruits et légumes représentent 17% du marché des produits bio ;

Idée à garder : on favorise la mise en place de ce type de marché dans nos villes, ils peuvent être un complément de revenu pour certain, et permettent de consommer en respectant la nature et le producteur !

Leave a comment »

Idée durable n°11 : dématérialisation des courriers dans les mairies !

dématérialiser le courrier

 

Il est désormais possible de faire une demande d’extrait de naissance, ou de papier officiel via le site web des mairies ! Une initiative qui montre que les mairies ont tout intérêt à développer leur utilisation du web, car c’est un double bénéfice qui attend les habitants : économie d’un courrier et gain de temps ! 

Principe : les mairies dématérialise les demandes de documents, mais parfois aussi les appels d’offre, les lettres d’information, etc… Autant de papier économisé ! Internet ne remplacera jamais complètement les demandes papiers, mais peut largement réduire la consommation de papier liés aux procédures administratives !

 Avantage : les pages de contacts sont si bien construite qu’il n’y a plus de risque d’oublier d’information lors de la demande, et que l’on est sûr de recevoir son document. On a ainsi économisé un timbre, une enveloppe, une feuille et 10 bonnes minutes ! Ce concept se retrouve aussi dans l’archivage numérique des documents qui a le mérite de représenter une double sécurité en cas d’incendie ou de vol.

 Chiffres :

–         1 timbre pour une lettre jusqu’à 20g = 0.56 €

–         un foyer français reçoit en moyenne 23,6 courriers par semaine, dont 4 sont administratifs

Idée à retenir : pour économiser le papier et des impressions inutiles, on passe par internet lorsque c’est possible !

Leave a comment »

Idée durable n°9 : on réduit notre consommation publique d’électricité !

carte de la pollution lumineuse en France

carte de la pollution lumineuse en France

On encourage les villes à se poser les bonnes questions et à agir comme la ville  d’Oslo ! Concilier technologie et développement durable, un pari relevé par la ville qui a réduit la consommation d’énergie associée à l’éclairage public de 62 %.  Et qui a, par le même temps, réussie à réduire la pollution lumineuse autour de la ville.

Principe :

Les villages ont déjà mis en place des politiques d’extinction des lampadaires après 21h, mais ce système était difficile à concevoir dans les grandes villes. Ici, la ville d’Oslo a remplacé les ballasts magnétiques des 55 000 lampadaires par des ballasts électroniques créant ainsi un système permettant de contrôle à distance des lampes. En adaptant la puissance d’éclairage des lampadaires à la circulation, la météo et l’éclairage naturel, la ville peut ainsi diminuer l’intensité lumineuse et s’adapter aux besoins des habitants. Les bâtiments publics ont aussi été plongés dans le noir, et seules les rues restent éclairées pour des raisons notamment de sécurité.

Avantages :

On ne perturbe plus la faune et la flore autour de nos villes (et notamment les insectes en voie d’extinction), et on retrouve un sommeil réparateur plongé dans un noir naturel. Les étoiles retrouvent leur place dans le ciel et on redécouvre le plaisir d’enseigner les constellations à nos enfants ! Néanmoins, on conserve suffisamment de lumière lorsque nécessaire pour conduire prudemment et ne pas encourager l’insécurité !

Chiffres :

–       Eclairage de nuit = 1% de la consommation électrique en France

–       Selon l’ADEME, l’éclairage public représente en France 4% des émissions de gaz à effet de serre !

–       90% des étoiles ne sont pas visibles à cause de la pollution lumineuse

Idée à garder : on module l’intensité lumineuse de nos rues et on limite l’éclairage inutile de certains bâtiments ! Il ne s’agit pas de tomber dans les extrêmes et de tout plonger dans le noir, mais d’utiliser la technologie à bon escient et d’adapter l’éclairage au besoin !

Leave a comment »

Idée durable n° 8 : on se remet au vélo !

les vélos toulousains

les vélos toulousains

On suit les villes qui mettent en libre service des vélos et qui aménagent nos villes avec des pistes cyclables ! Exemple à Toulouse avec le VélôToulouse qui a dépassé en début d’année le million de location, preuve d’un système adopté par des toulousains qui adorent se balader dans les rues de la ville rose ! De nombreuses villes l’ont adopté (Paris, Lyon, La Rochelle…), essayez vous serez à coups sûr convaincu !

Principe : on va travailler ou on fait ses petits trajets en vélo grâce à des stations éparpillées dans toute la ville et de plus en plus de pistes aménagées et protégées ! On prend un vélo dans une station libre service et on le dépose dans une autre, simple et rapide !

Avantages : l’énergie utilisée est l’huile de coude, non polluante, et on entretien son cœur tout en s’accordant un moment de plaisir ! Bon plan idéal pour les étudiants qui n’habitent pas loin de leur école et veulent s’économiser les tracas et le coût d’une place de parking en ville !

Chiffres :

–          les 30 premières minutes sont gratuites : or l’essentiel des trajets est inférieur à 30 minutes (18 minutes en moyenne), donc un bon plan pour notre porte monnaie !

–          235 km de pistes cyclables et 1400 vélos à Toulouse de quoi profiter de la ville !

Attention : on oublie pas son casque ! Faire du vélo peut être dangereux, alors on respecte le code de la route et on se force à porter son casque (qui peut nous sauver la vie !)

Idée à garder : on limite ses trajets en voiture au nécessaire et on y préfère les modes de déplacements doux tels que le vélo 🙂

Leave a comment »

Idée durable n°6: On récupère l’eau de pluie !

L'eau de pluie : un cadeau !

L'eau de pluie : un cadeau !

On apprécie l’initiative de Lille pour préserver nos ressources en eau ! La ville aide à l’équipement de récupérateurs d’eau de pluie à hauteur de 100 € pas m3 d’installation. Les lillois peuvent utiliser cette eau gratuite pour arroser leur jardin, nettoyer leur voiture, alimenter en eau les toilettes ou les machines à laver ! Cela représente une économie en eau qui peut aller jusqu’à 50% de la facture annuelle et cela permet de réguler le débit des eaux de la ville en temps de forte pluie ou de sècheresse. Tout le monde y gagne !

Principe : On récupère l’eau pluviale qui tombe sur les toitures que l’on conserve ensuite dans des cuves.

Avantages : Cette méthode complètement gratuite permet de ne pas saturer le réseau d’assainissement de la ville et de limiter la consommation d’eau potable pour des besoins tels que l’arrosage. C’est un véritable recours anti-gaspillage ! De plus, l’eau de pluie est plus adaptée à l’arrosage et même au matériel électroménager car c’est une eau douce sans quasi présence de calcaire.

Chiffres :

–          les Romains récupéraient déjà l’eau de pluie et savaient en tirer profit grâce à leurs aqueducs qui permettaient d’irriguer même les endroits les plus improbables

–          En France, un français utilise 150 litres d’eau en moyenne par jour – 1,5 litre seulement est bu, le reste étant utilisé pour l’usage domestique

–          Article  641 du Code Civil : « un propriétaire a le droit de capter et d’utiliser l’eau pluviale qui tombe sur sa propriété »

–          54% de l’eau potable que l’on consommation est destiné à une utilisation qui ne nécessite pas que l’eau soit potable (toilettes, lessive, arrosage…)

Idée à garder : on installe un récupérateur d’eau de pluie sur les toits des bâtiments publics de la ville et on incite les habitants à en faire de même, grâce à un investissement en matériel très vite rentabilisé !

Leave a comment »

Idée durable n°5: Véhicules électriques : l’Urbavep !

véhicule électrique urbavep

véhicule électrique urbavep

 

On s’étonne devant les drôles de véhicules électriques qui sillonnent la ville de Grenoble ! Avec leurs allures de véhicules un peu futuristes qui se font pourtant discrets en vert et blanc, on les surprend sur les ronds points ou les trottoirs accompagnés des agents municipaux. Ces Urbavep sont devenus populaires et se sont parfaitement intégrés au paysage !

Principe : on remplace les véhicules trop bruyants, trop gros et trop polluants qui servent à nettoyer nos villes par de petits véhicules électriques silencieux et multifonctions.

Avantages : parfaitement silencieux, ils passent inaperçu  pour les habitants du centre ville. Le fait qu’ils soient multifonctions permet d’avoir recours à moins de véhicules et de les adapter à la mission du jour. L’atout majeur restant  l’électrique qui assure leur propreté en terme de rejet de gaz à effet de serre (renforcé si la ville produit elle-même son électricité), ainsi que le faible coût de chargement du véhicule. Enfin, je mettrai l’accent sur leur côté pratique, car extrêmement étroits ils se faufilent dans les rues piétonnes et se garent partout sans gêner la circulation !

Chiffres :

–          40 véhicules à Grenoble – un parc conséquent qui suffit à entretenir la ville !

–          4 fonctions principales : Collecte des déchets, Arrosage, Jardinage, Entretien des espaces publics

–          Vitesse : 25 km/h – homologué voie publique

 

A voir : le site de l’entreprise qui commercialise l’Urbavep : http://www.innovep.fr

Idée à garder : on oublie les fourgonnettes qui polluent et on passe à l’électrique ! Même si niveau voiture ça n’avance pas vite, pour ce qui est des petits véhicules, ça fait longtemps déjà que la recherche a bien avancé, et aujourd’hui, de plus en plus de ville les adoptent !

Comments (1) »